Petites urgences
Urgences Gynécologiques
Urgences Pédiatriques
Checkup Clinic
Clinique de la main
Clinique du Stress
Clinique du Sein
  • Informations
  • Unité de Sénologie et de diagnostic mammaire
Clinique de la femme
Dépistage et prévention
Clinique de l'esthétique
Clinique du Poids
Travel Clinic
Clinique de jour
Accès au Centre
Informations Générales
Multimedia

Prise de sang
Imagerie médicale
Médecines Spécialisées
Paramédical
Louise Medical Center - 02.534.29.99 - Clinique du sein à Bruxelles
Avenue Louise, 284   -   1050 Bruxelles |  UK  |  Contact  |  Retour à l'accueil  |  Liste et horaires des médecins du centre

Header
corner-left   corner-right
bar-left
Médecine anti-âge - médecine retro-âge   
Médecine fonctionnelle - Equilibrage hormonal


Pour le Dr Résimont, la médecine anti-âge est une combinaison de la médecine fonctionnelle, d’équilibrage hormonal, de modification des mauvaises habitudes alimentaires et éventuellement également de médecine esthétique mais ne peut certainement pas se limiter à l’esthétique seule.

Quelques explications (par le Dr Resimont) :

• La médicine anti-âge
• La médicine retro-âge
• Liens utiles


1
Docteur Resimont   (English speaking doctor)
1

Médecin anti-âge:
Médecin spécialiste en médecine fonctionnelle - Equilibrage hormonal

Médecin esthétique:
toxine botulique - Fillers : acide hyaluronique (Juvederm, …), Radiesse, Bio-alcamid, Lipo-feeling,… - Rhinoplasties non chirurgicales, liftings radiesse (non chirurgical) - Creux sous orbitaires, harmonisation du visage - Hyperhydrose - Laser CO2 fractionné - Carboxytrhérapie®

Chirurgie esthétique: Lipo-sculpture - Rhinoplasties - Mini-lifts - Otoplasties - Blépharoplasties.

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi
  12:00 à 18:00       12:00 à 17:00

 


corner1
Info Rendez-vous : 02 534 29 99
corner2





La médecine anti-âge expliquée par le Dr Résimont

"Pour l’expliquer au mieux, je dirais ceci : On peut comparer le fonctionnement d’une voiture et le fonctionnement d’un corps humain.

Le corps humain est 1 million si pas 10 millions de fois plus compliqué, la voiture a besoin d’air, d’eau, d’huile et d’essence (ou mazout) pour bien fonctionner avec de plus un ouvrier spécialisé, un garagiste, qui règle de façon optimale le fonctionnement du moteur. En ce qui concerne le corps humain, nous avons besoin de centaines voire de milliers de substances amenées par l’alimentation. Tout est métabolisé en des réactions chimiques incroyablement compliquées. Pour que ces réactions chimiques se fassent, nous avons besoin d’enzymes, d’hormones. A ce titre, les hormones peuvent être considérées comme « les ouvriers du corps ».

Il est évident donc qu’en ayant un déficit même partiel d’une ou de plusieurs de ces hormones, le corps humain dans son entièreté dysfonctionne c'est-à-dire qu’il ne fonctionne plus de façon optimale.
De plus, avec l’âge, les glandes endocrines c'est-à-dire qui sécrètent les hormones fonctionnent de moins en moins bien et donc le taux d’hormones inévitablement diminue et cela commence vers l’âge de 20-25 ans.

Une complémentation ou équilibrage hormonal permet donc de maintenir un fonctionnement-réglage du corps optimal. Cela n’est pas du dopage mais de l’optimalisation.

Avant que la médecine fonctionnelle ne fasse son apparition, la médecine ne s’intéressait qu’aux déficits complets, franchement pathologiques : ex. de la maladie d’Addison où par ex. la glande surrénale ne fonctionne plus (du tout) et le taux de cortisol (cortisol naturel) s’effondre, alors qu’en médecine fonctionnelle, on s’intéresse déjà au déficit modéré ou moins important qui ne serait pas pris en compte en médecine classique mais qui implique néanmoins que le patient ne se sente pas bien, dysfonctionne.

Il faut savoir qu’un dysfonctionnement modéré du corps mais prolongé peut amener à des pathologies sérieuses telles que cancer, problèmes cardiovasculaires et maladies importantes (Alzheimer, maladie auto-immune telle que sclérose en plaques, etc.).
Le but de la médecine fonctionnelle est donc d’être préventif vis-à-vis de ces maladies plutôt que d’attendre une pathologie grave et définitive.

Autre exemple : le diabète « gras » type II A l’université, on nous a appris à traiter les diabètes type I ou II une fois qu’ils étaient installés, mais aucunement d’agir lorsque l’on voit le diabète « arriver » (combinaison éventuelle d’ATCD familiaux : glycémie à jeun élevée avec taux d’insuline élevé, hémoglobine glyquée en augmentation) Tout au plus dira-t-on au patient : « Attention ou il faut maigrir », et le patient qui n’a aucune autre information finira par développer son diabète.

En médecine fonctionnelle, on modifiera radicalement son alimentation, on lui instaurera un programme sportif et hormonal visant à résorber sa graisse intra-abdominale. C’est ainsi que l’on sait parfaitement que des taux adéquats de DHEA, hormone de croissance sont préventifs vis-à-vis du diabète et que l’hormone de croissance permet au patient de « consommer » sa graisse intra-abdominale, etc.





La médecine retro-âge

Y a-t-il réellement moyen de « rajeunir » ?

Rajeunir non mais l’âge physiologique du corps peut être nettement inférieur à l’âge réel c’est ainsi que les personnes qui vieillissent mal et qui ont par ex. 50 ans auront un fonctionnement compatible avec quelqu’un d’un âge de 65-70 ans. J’ai quelques patients qui mangent correctement, ont une activité physique plus que régulière, un équilibrage hormonal optimal avec complémentation pour tout ce qui est déficitaire et les tests montrent que ces personnes peuvent avoir un âge physiologique (fonctionnement des divers organes) très abaissé et peuvent gagner entre 15 et 20 ans. C’est ainsi que, personnellement, je me sens bien plus performant à l’âge de 50 ans que quand j’avais 20 ou 25 ans.

Depuis l’utilisation de l’hormone de croissance en médecine anti-âge, on a un réel rajeunissement des organes de plusieurs années.

Comment cela se fait-il ?

On croyait que l’hormone de croissance ne servait qu’à faire grandir les enfants mais on se rend compte qu’un adulte complètement déficient en hormone de croissance meurt très précocement, souvent avant l’âge de 50 ans de problèmes cardiaques. En fait l’hormone de croissance a un rôle de maintien des organes en bonne santé et a un rôle réparateur. Toutes les hormones anaboliques, testostérone DHEA hormone de croissance, servent à réparer les lésions que ce soit au niveau des muscles, tendons, articulations mais également au niveau des organes. Il n’est donc pas étonnant qu’en cas de carence, ces réparations ne se fassent que très lentement ou ne se fassent plus

Jusqu’à quel âge peut-on vivre ?

En fait, chaque cellule se divise en 2 puis en 2 et en 2 et il y a quelques dizaines d’années, Hayflick avait mis en évidence qu’après un certain nombre de divisions cellulaires (en moyenne 50) les cellules ainsi que toute la lignée dont elles dépendent mouraient. Bien plus tard, on a découvert que ceci était dû au raccourcissement des télomères.
Télomère ? Il s’agit du bout des chromosomes. Ce bout est comme le bout plastique des lacets, il empêche le lacet de s’altérer, de s’effilocher. En fait, à l’origine, ce petit bout semblait ne servir à rien puisqu’il ne codait pour rien du tout. A chaque division cellulaire, ce petit bout est raccourci et lorsqu’il est trop court, la cellule entre en sénescence et meurt. Ce petit bout sert également à protéger le matériel génétique, c'est-à-dire l’ADN, des agressions extérieures. En effet lorsque le télomère est trop court, la cellule est beaucoup plus susceptible de devenir cancéreuse ou de s’abîmer de façon irrémédiable par lésion du matériel chromosomique.

Y a-t-il moyen de ré allonger ce télomère ?

… afin de vivre plus longtemps, afin de maintenir nos cellules vivantes plus longtemps que le laisse supposer le simple calcul mathématique de leur nombre de divisions … ?

Eh bien OUI : actuellement plusieurs substances peuvent allonger les télomères. Les 2 seuls qui font leurs preuves sont l’épitalon et le ta65 qui est d’ailleurs déjà commercialisé depuis plusieurs années. Voir site www.ta65.eu
Le ta65, extrait d’astragale, remet en fonction l’enzyme télomérase qui ré allonge le télomère. Subjectivement, les patients qui sont sous TA 65 sentent, au bout de quelques mois, une amélioration de leur condition physique, une diminution de la fatigue, une diminution du nombre d’heures de sommeil nécessaires, ce qui est logique puisque les différents organes rajeunissent. Il a été scientifiquement prouvé que leur fonction cardiaque, leur fonction respiratoire et leur fonction immunitaire se sont améliorées. Il s’agit malheureusement d’un traitement onéreux mais quel est le prix de la vie ?

PAR QUOI FAUT-IL COMMENCER ?

Par un équilibrage hormonal ? ou par la prise d’activateurs de la télomérase ? Je dirais que l’un ne va pas sans l’autre.
Néanmoins il est beaucoup plus facile de prendre un activateur de télomérase puisqu’il s’agit d’une petite gélule à prendre matin et soir. L’effet, malheureusement, ne commencera à se faire sentir que quelques mois après puisqu’on aura un rajeunissement progressif des différents organes et également des glandes endocrines et donc des meilleurs taux d’hormones circulant. Rien ne prouve que l’on peut avoir un effet similaire à un réel équilibrage hormonal. Il faut savoir qu’en cas de prise en charge d’une déficience en DHEA, en Testostérone, en hormones thyroïdiennes, en Magnésium, etc. l’effet se fait sentir très rapidement dans les 3 à 4 jours qui suivent le début de la prise du traitement. C’est ainsi que certains patients déficients « revivent » littéralement au bout de quelques jours.



Liens utiles

Le site du Dr Résimont : www.dr-resimont.com
Le site sur le ta65 : www.ta65.eu


right-bar
   
line line
line   lin